Tout est une question de vocabulaire

Il existe beaucoup de concept décrivant les phénomènes migratoires, et il n’est pas rare de ne pas bien cerner la différence entre certains termes de vocabulaire : « Immigré », « réfugié », « demandeurs d’asile », « sans papiers », etc. …

Reprenons le lexique donné par Amnesty international dans son livret « 10 préjugés sur la migration : arrêtons de croire n’importe quoi » :

UN MIGRANT : est une personne qui quitte son pays pour aller vivre sur un autre territoire pour de multiples raisons, et ce de façon temporaire ou permanente. Certains migrants se déplacent de leur propre gré, d’autres y sont forcés notamment en raison d’une guerre ou de persécutions.

UN DEMANDEUR D’ASILE : est une personne qui a quitté son pays en quête d’une protection internationale. Mais qui n’a pas encore obtenu le statut de réfugié. Il ne peut pas être renvoyé de force dans son pays pendant la procédure d’examen de sa demande d’asile. De plus, une personne ne peut être renvoyée de force dans son pays si sa vie ou sa liberté y est menacée (principe de non refoulement).

UN RÉFUGIÉ : est une personne qui a fui son pays parce qu’elle craint avec raison d’y être persécutée en cas de retour. Du fait de son identité (son origine ethnique, sa nationalité, son appartenance à un certain groupe social), de ses convictions religieuses ou de ses opinions politiques et dont le gouvernement ne peut ou ne veut assurer la protection. À la différence d’un demandeur d’asile, le statut de réfugié lui a été reconnu.

Jean-Michel Lafleur et Abdeslam Marfouk expliquent également le concept de « sans-papier » dans leur livre « Pourquoi l’immigration ? 21 questions que se posent les Belges sur les migrations internationales au XXe siècle » :

UN SANS PAPIERS : également appelé « immigrés en situation irrégulière ». C’est un étranger résidant en Belgique ne disposant pas d’un titre de séjour en Belgique pour différentes raisons. Cette personne a pu entrer sans autorisation sur le territoire, elle est restée en Belgique après l’expiration de son permis de résidence ou encore sa demande d’asile a été refusée

Ressources pour aller plus loin dans le vocabulaire :

https://www.amnesty.be/IMG/pdf/livret_10pre_juge_s_n_importequoi_4web.pdf

« Pourquoi l’immigration ? 21 questions que se posent les Belges sur les migrations internationales au XXe siècle » (Jean-Michel Lafleur et Abdeslam Marfouk, 2017)